Sélectionner une page

MESSAGE DE LA FONDATRICE BEDYCASA

Bonjour à tous,

Tout d’abord, je souhaiterais témoigner mon plus grand soutien à toutes celles et ceux qui ont souffert de la situation liée au COVID-19.

Plus qu’une simple crise, nous sommes actuellement en train de tester nos capacités humaines d’endurance les plus profondes.

Et ce sont dans les extrêmes difficultés que les plus grands changements humains s’opèrent.

Je suis Magali Boisseau Becerril, fondatrice de Bedycasa, souvent appelé « Le Airbnb avant l’heure », créé 1 an avant, en 2007.

Je vous raconte ici mon histoire car je pense qu’elle peut vous être utile. Nous connaissons souvent la partie émergée de l’iceberg mais la partie immergée est parfois la plus intéressante pour apprendre de ses erreurs et réussir dans nos vies car c’est la plus authentique.

Après plus de 10 ans de véritables montagnes russes, une communauté de plus de 400 000 membres essentiellement développée grâce au bouche à oreille et aux très nombreuses rencontres avec vous et plus de 60 000 hébergements répartis dans 185 pays, j’ai finalement dû quitter mon entreprise à contre coeur et je vous explique pourquoi.

En 2014, après un beau succès et l’opération Tour du Monde chez l’habitant qui se développait à travers les 5 continents, j’ai malheureusement dû prendre la décision la plus difficile de ma vie d’entrepreneuse : licencier 80% de mon personnel. Pourquoi ? Parce que mon principal fonds d’investissement avait décidé de nous lâcher car j’avais refusé qu’il prenne le pouvoir sur ma société et sur moi. Cette décision a engendré des conséquences en cascades. Le site internet demandait de plus en plus de ressources au niveau des serveurs, de plus en plus d’ingénieurs informatiques pour maintenir et développer le site; il fallait aussi recruter au service client dans plusieurs langues, développer les budgets de communication. Mais sans fonds, nous ne pouvions donc plus nous développer et licencier sur plusieurs mois représentait également un coût important. Pendant 2 ans, j’ai donc dû licencier et réduire les coûts. Nous sommes passés de quasiment 30 personnes à 3 personnes en l’espace de 15 mois et nous avions toujours 15 000 clients à satisfaire en 6 langues…

De 2015 à 2017, j’ai exploré toutes les pistes financières mais le principal problème restait le même. Notre actionnaire principal bloquait tout rapprochement. J’ai également tenté un financement participatif avec ma communauté pour développer la ‘branche linguistique de Bedycasa’, appelée Bedylingua‘ mais là encore, cela bloquait…J’ai donc dû renvoyer près de 300 000€ à ma communauté qui voulait pourtant m’aider. En fait, je n’avais plus droit à la parole dans ma propre entreprise. Pourtant, tous mes autres actionnaires me soutenaient; mais les conflits d’intérêt et la soif de pouvoir étaient tellement élevés que toutes les solutions envisagées menaient à une voie sans issue.

En Novembre 2017, je pensais avoir enfin trouvé une solution auprès d’un nouvel investisseur qui racheta Bedycasa au tribunal de commerce. Mais nos visions et nos valeurs étant différentes, j’ai dû me résigner à partir définitivement de Bedycasa quelques mois plus tard, le coeur déchiré.

Malheureusement, un an plus tard, en Décembre 2019, cette personne liquida définitivement l’entreprise.

Je précise donc que toutes les décisions prises à partir de Novembre 2017, ainsi que les dernières évolutions et notamment la charte graphique ainsi que le positionnement des prix ont été complètement indépendants de ma volonté.

Suite à cette aventure bouleversante (je venais également d’avoir eu mon bébé 👶 ), je rebondis et proposai à la société de coffrets cadeaux Wonderbox de développer pour eux un site d’activités artisanales et de séjours locaux à thème. Six mois plus tard, déjà plus de 1000 activités et séjours étaient proposés sur le site Leonaa et la commercialisation commença avec des cours de cuisine, des séjours bien-être, des balades nature, des activités sportives et artisanales… Malheureusement, le covid passa par là…Wonderbox décida de fermer le site et de mettre fin au projet Leonaa et à tous les autres projets annexes aux coffrets cadeaux.

Mais je n’ai pas voulu laisser tomber ces artisans du loisir et du bien-être qui me faisaient confiance. Je crois dans un tourisme plus local, plus durable, une consommation plus saine et responsable. J’ai donc négocié avec la direction de Wonderbox pour récupérer la propriété intellectuelle du site afin de la reconstruire entièrement.

Par ailleurs, je m’étais promis de ne pas retourner dans l’aventure BedyCasa tellement cette entreprise m’avait exténuée physiquement et moralement…Mais l’appel de la communauté est trop grand…Je dois aller jusqu’au bout, rebondir, montrer que c’est possible…Même si la montagne semble insurmontable. 

Merci à tous pour vos messages de bienveillance. Je vous réserve une petite surprise pour 2021

Magali Boisseau Becerril, passionnément libre 🦋💪🏻

L’ESPRIT BEDYCASA

RESTONS EN CONTACT

Contactez-moi pour en savoir plus !